Linda est autant à l'aise pour travailler sur le motif en plein air qu'en studio. Son style est moderne et rattaché à un certain réalisme dans la forme mais dénué de contraintes dans la facture. Elle recherche l'essence plutôt que le superficiel, l'impression sur le vif plutôt que la béate réalité. Les personnages, les animaux, les forêts, les champs, les fleurs défilent tour à tour sous son impulsion et inspiration là ou seul l'instinct est souverain.
L'art, une passion en mouvement. Peindre pour moi est un geste d'énergie positive correspondant à mon bonheur de vivre. De style intuitif, je me laisse conduire par le mouvement. Pour donner vie et un aspect contemporain à la création, j'emploie l'acrylique liquide, en aérosol et l'encre.
Mon intérêt combiné pour les plantes, les textiles et les arts visuels m'a tranquillement amenée à créer des œuvres murales à partir de tissus que je teins et imprime avec des végétaux. Je m'inspire et m'approvisionne beaucoup dans la nature en essayant de rester au plus près des éléments que je peux directement y chercher. J'aime le rythme que cette démarche m'impose : la lenteur, le temps de prendre le temps. Une part importante de mon attachement à cette technique est liée à son empreinte moins grande sur la nature. Même s'il est impossible d'éliminer totalement notre impact sur l'environnement, l'idée de travailler plus en harmonie avec la nature me fait du bien. J'utilise avec gratitude ce qu'elle laisse généreusement à ma disposition, en la respectant le mieux possible.
Mes premiers souvenirs se rapportant à la couture sont faits de pots de boutons, de chutes de tissus, la pédale de la machine à coudre. De ma mère cousant, tricotant, reprisant. De l'amour du travail bien fait, de la patience qu'il faut pour y parenir, de l'utilisation des ressources disponibles et de la satisfaction du résultat final. C'est l'héritage de ma mère! Fabriquer une poupée me permet d'utliser plusieurs techniques que j'ai apprises au fil des années : le crochet, le perlage, les appliqués et le feutrage. Elle me permet d'explorer mon amour pour les textiles en recherchant la bonne combinaison de couleurs, un bel équilibre des textures, la juste proportion des éléments décoratifs. Je m'inspire de tissus, de dentelles, de petits objets, petites breloques que j'accumule depuis bientôt 35 ans. J'affectionne particulièrement le monde fantaisiste des sirènes, fées, lutins et anges et je suis comblée lorsque les gens s'arrêtent pour regarder mes poupées, s'approchent pour les regarder de plus près, s'interrogent et sourient.
J'ai longtemps fait de la photographie, puis de l'aquarelle. J'ai commencé il y a une vingtaine d'années, à introduire des fibres textiles dans mes aquarelles (soies, laines, poils de yaks ou de chameau, etc.). Puis ai eu envie de "peindre" avec des fibres, arrivant ainsi au feutre de laine, aux teintures avec des plantes et à l'impression sur les textiles. J'utilise aussi parfois des broderies. Le frottement des fibres permet aux écailles microscopiques de la laine de s'ouvrir et de s'amalgamer les unes aux autres pour former le feutre, un tissu souple et chaud. On peut aussi feutrer ensemble la laine et d'autres tissus (lin, coton, soies); on parle alors de feutre nuno. Ma préférence va aux soies et à la mousseline de soie (aussi appelée chiffon de soie en Amérique du Nord). J'aime faire se cotoyer des matières, des formes et des couleurs inattendues. Le résultat peut se traduire par des foulards, des chapeaux ou des sculptures en feutre. Jouer avec les fibres et les couleurs m'apporte le calme, la paix, le contact avec la beauté du monde.
Mes oeuvres sont surtout imaginatives. Depuis quelques années, je fais de la sculpture extérieure de grande envergure. Depuis 2015, j'intègre aussi des pièces électroniques dans la bijouterie (bagues, colliers, épinglettes, etc.) En 2020, j'ai renoué avec la sculpture du bois en de plus petits formats. Je trouve ce matériau particulièrement intéressant puisqu'il est vivant et toujours différent. Je travaille donc les matières plus ''froides'' pour créer des bijoux, et les matières ''chaudes'' dans la sculpture. J'utilise parfois une technique de ''bois brûlé'' que j'avais utilisé dans les années 75.
Artiste du bois, j'utilise un tour à bois pour créer des sphères, pour ensuite les sculpter. J'aime beaucoup les loupes de bois car elles possèdent de grands secrets. Le grain du bois est magnifique ainsi que les ouvertures.J'aime le mélange du bois avec le métal et la pierre. J'ai exposé aux Symposium Gatineau en couleurs et plusieurs autres expositions. J'ai été publié dans la revue Américan Association of Woodturner ainsi que dans la revue de l'Association des tourneurs du Québec. Je suis aussi membres de trois clubs de tourneur de bois.
Quelques années avant ma retraite, je rêvais de faire ressortir mes aspirations artistiques. Après avoir exploré plusieurs mediums en peinture, j'ai décidé de m'arrêter sur l'aquarelle que j'ai développé au moyen de formation, de mentorat, d'auto-apprentissage et beaucoup de pratique. Je suis fascinée par la façon dont le médium à l'aquarelle capture la lumière, les reflets et les ombres en peinture. L'aquarelle, c'est comme de la magie pour moi, les possibilités sont infinies. J'ai maintenant le plaisir de peindre sur une base plus régulière et je continue d'explorer de nouvelles techniques et de les appliquer. Je me mets toujours au défi en choisissant des thèmes et des sujets qui me font sortir de ma zone de confort. A ce jour, mon style ne s'arrête sur rien de spécifique mais plutôt sur le réalisme tel que: le portrait, paysage, nature morte etc. Je suis née à Gatineau (Buckingham) et j'habite à Orléans depuis près de 20 ans.
Gaspésienne d'origine, née au bord de la mer, les pierres ont toujours fait partie de ma vie. Elles ont commencé par être des jouets, ensuite elles sont devenues des morceaux d'énergie émotionnelle que je ramenais de mes visites. En 2008, je suis devenue membre du Ottawa Lapsmith and Mineral Club après avoir visité son salon. J'ai suivi des formations sur le travail des pierres pour fabriquer des cabochons et apprendre différentes façons de tailler et de présenter les pierres. Le plaisir de tailler une pierre c'est de lui permettre de nous révéler toute la beauté qu'elle peut contenir. Partir d'une pièce brute et l'amener vers un produit fini est un processus qui procure un haut niveau de satisfaction. La retraite m'a permis d'avoir du temps pour explorer davantage la couture et de découvrir que les pierres pouvaient me servir par exemple à fabriquer des boutons.
Le dessin et la peinture ont toujours occupé une place importante dans ma vie et je me consacre à l'art à plein temps depuis plusieurs années. Je peins à l'aquarelle et à l'acrylique des images inspirées des lieux et des rencontres qui me marquent. Avec la fibre et les textiles j'aime aussi travailler dans la troisième dimension pour explorer les textures et les transparences.
Native de la campagne de l'Outaouais, Marie-Pierre a grandi au sein d'une famille où les arts ont toujours fait partie du quotidien. Elle a appris la céramique de son père, lui-même potier, et a poursuivi son exploration artistique lors de ses études en arts visuels, et de manière autodidacte. Elle est inspirée avant tout par la puissance et la beauté de la nature, source intarissable d'expériences mystiques. L'authenticité de cette vie en nature se retrouve également dans le contact brut avec les matériaux, leur transformation, et la magie alchimique de les voir se transformer en objets usuels.
Les créations textile de l'artisane émergent par le tissage contemporain et traditionnel. Le lin occupe une place privilégiée dans ses créations. Elle affectionne particulièrement la transformation des fils de lin en objets utilitaires qui viennent embellir le quotidien.
Mes oeuvres, ou les visages sont souvent à mi-chemin entre la réalité et la fiction, se distinguent par la modernité dans le classique. J'aime jouer avec les angles, la lumière, les ombres, les textures et les couleurs et insuffler dans chaque toile le naturel et la spontanéité. Pour moi, chaque personne dévoile sa personnalité dans son visage et les yeux sont le regard de l’âme. J'associe une myriade de couleurs mystiques pour peindre la beauté et la bonté que je trouve dans ces visages. Si on regarde mes oeuvres avec des lunettes stéréoscopiques 3D on aperçoit des images tridimensionnelless avec la couleur rouge au premier plan et les autres dans l'ordre de l’arc-en-ciel. J'ai poussé cette technique pour créer des effets de mouvement dans la chevelure de mes sujets. Cette technique permet de présenter mes oeuvres en trois dimensions sans compromettre la qualité de l’image vue sans lunettes.
La créativité a toujours coulé dans mes veines et les couleurs dansent sous mes doigts. J'applique des tons vibrants aux finis texturés ou veloutés soit au pinceau, soit à l'aiguille. Mes couleurs sont déposées en aplats à la manière du «courant le fauvisme» comme le faisait Matisse. Les représentations sont cloisonnées par un cerne-relief qui retient les couleurs bien pigmentées. L'emploi de cette méthode n'étouffe pas la liberté de composition. J'ai vendu mes œuvres au Québec, en Ontario, en Belgique, en France, en Grèce et en Floride. J'ai aussi participé à maintes expositions, symposiums et boutiques. Je désire séduire le public par l'originalité et l'unicité et mes œuvres sont signées NIKI.
Mes créations oscillent entre l'abstrait et le semi-abstrait. Mon processus débute avec une intention mais sans avoir un plan précis afin de laisser place à l'intuition et la spontanéité. J'aime travailler debout avec des spatules, raclettes de silicone, rouleaux, etc. Les textures, couleurs et formes organiques inspirées par la nature prennent une place importante dans mon travail.
Mon intérêt pour les arts a commencé de mon enfance dans l’atelier et la galerie d’art de mon père peintre et sculpteur mexicain Victor Federico Mendoza. Avant de me dédier à l’art, j’ai suivi des cours et des ateliers au Mexique et au Canada. Depuis 2005, je participe activement aux expositions collectives de la région et j’ai eu des expositions individuelles. Les thèmes que je privilégie sont la figure humaine, le sujet social et les éléments de la nature. J'aime dessiner au pastel à partir de modèles vivants, je peins aussi des oeuvres figuratives à l’acrylique et des oeuvres abstraites en encaustique et avec des techniques mixtes.
Lorsque je crée une mosaïque ou un vitrail, je me questionne sur la façon de le rendre le plus vivant possible, pour moi, ça passe nécessairement par les matériaux et les couleurs que j’utilise. J’aime intégrer toutes sortes d’objets éclectiques récupérés, de la vaisselle, des broches, des cadres etc. Je trouve que de réutiliser les objets, leur donner une nouvelle vie, donne une autre perspective à l’objet et à l’œuvre dans laquelle il est intégré. J’aime que lorsqu’on regarde une de mes réalisations, on voit le sujet, puis on remarque les détails qui le composent. Ce que je préfère, c’est d’exploiter des contrastes pour parvenir à un résultat harmonieux. Amalgamer des couleurs très vives avec des couleurs pastel, placer côte à côte du verre texturé transparent et du verre lisse opaque, fait ressortir les caractéristiques de chacun d’eux et met en valeur le sujet. Les fleurs font partie intégrantes de la majorité de mes œuvres. Elles sont parfois du matériel brut que j’utilise, de la porcelaine, des bijoux que je recycle, ou bien elles sont des motifs sur du carton ou du tissu collé sous le verre, ou encore elles sont le sujet principal composé par la mosaïque ou le vitrail. La fleur, sous toutes ses formes est définitivement une thématique inépuisable pour moi.
Peintre en art abstrait, j'utilise surtout l'acrylique. L'énergie du moment de création joue beaucoup sur la réalisation de l'oeuvre. J'aime jouer avec les couleurs et surtout sortir des sentiers battus.
Ma déclaration : On ne maîtrise pas un médium, on ne fait que l’apprivoiser le temps d’une création. Démarches : recherche, réflexion avec ouverture d’esprit sur l’entourage et l’actualité artistique. Motivation et motifs : l’appréciation de l’art des autres me motive et mes motifs découlent de l’inspiration et souvent du défi qui se présente.
Je suis fascinée par l'histoire et son architecture. La beauté des sites historiques et du patrimoine de l'Unesco m'interpelle. Le sujet m'indique quel médium et quelle technique utiliser.
J'utilise principalement l'acier recyclé pour la réalisation de mes sculptures. Je m'inspire des matériaux pour mes créations en tentant de toujours conserver une référence au cercle ou la courbe. Mes œuvres ont été présentés dans l'Outaouais, surtout par l'entremise du festival Recycl'Art. J'ai participé aux résidences de Traces Arts Visuels ainsi que celle de Bois, de Fer et d'Eau de Thurso.