Mes oeuvres sont surtout imaginatives. Depuis quelques années, je fais de la sculpture extérieure de grande envergure. Depuis 2015, j'intègre aussi des pièces électroniques dans la bijouterie (bagues, colliers, épinglettes, etc.) En 2020, j'ai renoué avec la sculpture du bois en de plus petits formats. Je trouve ce matériau particulièrement intéressant puisqu'il est vivant et toujours différent. Je travaille donc les matières plus ''froides'' pour créer des bijoux, et les matières ''chaudes'' dans la sculpture. J'utilise parfois une technique de ''bois brûlé'' que j'avais utilisé dans les années 75.
Gaspésienne d'origine, née au bord de la mer, les pierres ont toujours fait partie de ma vie. Elles ont commencé par être des jouets, ensuite elles sont devenues des morceaux d'énergie émotionnelle que je ramenais de mes visites. En 2008, je suis devenue membre du Ottawa Lapsmith and Mineral Club après avoir visité son salon. J'ai suivi des formations sur le travail des pierres pour fabriquer des cabochons et apprendre différentes façons de tailler et de présenter les pierres. Le plaisir de tailler une pierre c'est de lui permettre de nous révéler toute la beauté qu'elle peut contenir. Partir d'une pièce brute et l'amener vers un produit fini est un processus qui procure un haut niveau de satisfaction. La retraite m'a permis d'avoir du temps pour explorer davantage la couture et de découvrir que les pierres pouvaient me servir par exemple à fabriquer des boutons.